La Libye et la guerre sans fin.

Embedded avec un groupe d'insurgés libyens sur le front Est en direction de Tripoli.

Stéphane Lehr, photo-journaliste  flux rss  envoyer à un(e) ami(e)  imprimer la page  administration  french

Libye : ligne de front - reportage

Libye: Ligne de front

Reportage photo réalisé en Libye

15 février 2011, la révolte débute  en Libye et la répression des manifestants par le régime du colonel Mouammar Kadhafi est particulièrement sanglante. Dans l'est du pays, plusieurs villes dont Benghazi et Tobrouk sont contrôlées par les opposants.

Après des jours de combats inégaux, les insurgés reprennent espoir vers la ville d'Adjabia.Les khadaffistes et les insurgés posent leurs pions, chaques jours les uns avancent, les autres reculs et les choses s'inversent les jours suivants.Avant d'attaquer, les rebelles attendent les bombardement de l'OTAN.Au petit matin, les insurgés à peine réveillés, prennent la route en direction de la ville de Brega.Aprés une nuit glacée dans le désert, les insurgés se reveillent avec difficultés. Aprés un petit café, ils prendront la route vers Brega, ville aux mains des Khaddaffistes.Les combattants dorment dans le désert, toujours prêt à repousser les militaires de Khadafi.Sur la route entre Benghazi et Brega, les rebelles patientent. Ils attendent les bombardements de l'aviation de l'OTAN pour attaquer.Les insurgés se préparent, ils se réarment en minutions, en roquettes RPG et autres obusLes journées sont longues dans le désert. Chacuns gèrent les quelques moments de calme entre deux bombardements de l'OTAN.Deux insurgés viennent vérifier l'état d'un char détruit par l'avaiation de l'OTAN sur la route de Benghazi.Alors que l'armée du colonel Khadafi progresse dans l'Est, les insurgés se préparaient à une contre-offensive près de Bréga.Vers 10 heures, avant de partir pour le front, un groupe d'insurgés déjeune. La nourriture et les boissons sont apportés par des personnes venant de Benghazi et distribués gratuitement.

Une coalition internationale menée par la France et l'Angleterre lancent des forces de frappes aériennes depuis le 19 mars 2011 qui bombardent le sol libyen pour soutenir les insurgés.

Dans le desert entre Benghazi et Bragga, les insurgés patientent avant de partir sur le front.Après le début de l'insurrection dans l'est de la Libye, et le début des bombardements par les avions de la coalition, aucun des deux camps n'a réussi à prendre le dessus.En Libye, les insurgés peinent à reconquérir le territoire qu'ils avaient arraché il y a quelques semaines aux militaires de Khadafi.Sur la route entre Benghazi et Brega, les rebelles patientent. Ils attendent les bombardements de l'aviation de l'OTAN pour attaquer.Après des jours de combats inégaux, les insurgés reprennent espoir vers la ville d'Adjabia.En Libye, les insurgés peinent à reconquérir le territoire qu'ils avaient arraché il y a quelques semaines aux militaires de Khadafi.Un groupe d'insurgés défie les militaires de Kadhafi, le Hâj lit un testament avant que le groupe parte sur le front.Alors que l'armée du colonel Khadafi progresse dans l'Est, les insurgés se préparaient à une contre-offensive près de Bréga.Après le début de l'insurrection dans l'est de la Libye, et le début des bombardements par les avions de la coalition, aucun des deux camps n'a réussi à prendre le dessus.Après des jours de combats inégaux, les insurgés reprennent espoir vers la ville d'Adjabia.En Libye, les insurgés peinent à reconquérir le territoire qu'ils avaient arraché il y a quelques semaines aux militaires de Khadafi.Après le début de l'insurrection dans l'est de la Libye, et le début des bombardements par les avions de la coalition, aucun des deux camps n'a réussi à prendre le dessus.

Un mois et demi après le début des hostilités, la guerre en Libye a déjà coûté 50 millions d'euros à la France.


En Libye, les insurgés peinent à reconquérir le territoire qu'ils avaient arraché il y a quelques semaines aux militaires de Khadafi.Sans l'intervention de l'aviation anglaise et française, les insurgés de Benghazi redoutaient le pire, d'autant que le colonel Kadhafi avait promis un bain de sang.Mahmoud, jeune insurgé de 25 ans regarde les bombardements des avions français sur la route entre Benghazi et Ajdabiyah.Alors que l'armée du colonel Khadafi progresse dans l'Est, les insurgés se préparaient à une contre-offensive près de Bréga.Après le début de l'insurrection dans l'est de la Libye, et le début des bombardements par les avions de la coalition, aucun des deux camps n'a réussi à prendre le dessus.Les khadaffistes et les insurgés posent leurs pions, chaques jours les uns avancent, les autres reculs et les choses s'inversent les jours suivants.Sans l'intervention de l'aviation anglaise et française, les insurgés de Benghazi redoutaient le pire, d'autant que le colonel Kadhafi avait promis un bain de sang.En Libye, les insurgés peinent à reconquérir le territoire qu'ils avaient arraché il y a quelques semaines aux militaires de Khadafi.Alors que l'armée du colonel Khadafi progresse dans l'Est, les insurgés se préparaient à une contre-offensive près de Bréga.Alors que l'armée du colonel Khadafi progresse dans l'Est, les insurgés se préparaient à une contre-offensive près de Bréga.Après le début de l'insurrection dans l'est de la Libye, et le début des bombardements par les avions de la coalition, aucun des deux camps n'a réussi à prendre le dessus.Après le début de l'insurrection dans l'est de la Libye, et le début des bombardements par les avions de la coalition, aucun des deux camps n'a réussi à prendre le dessus.

Après plusieurs mois de bombardements en Libye, l'Otan s'installe dans un conflit dont elle ne voit pas la l'issue.

Après des jours de combats inégaux, les insurgés reprennent espoir vers la ville d'Adjabia.En Libye, les insurgés peinent à reconquérir le territoire qu'ils avaient arraché il y a quelques semaines aux militaires de Khadafi.Après des jours de combats inégaux, les insurgés reprennent espoir vers la ville d'Adjabia.Alors que l'armée du colonel Khadafi progresse dans l'Est, les insurgés se préparaient à une contre-offensive près de Bréga.

Plus de deux mois après le début des frappes de l'Otan, Kadhafi s'accroche au pouvoir.

Le pays est aujourd'hui divisé. A l'Est, les rebelles sont parvenus à conserver Benghazi, leur capitale et la ville de Tobrouk. Des combats violents ont toujours cours à Misrata, troisième ville du pays et à Brega ( ville cotière )

Après le début de l'insurrection dans l'est de la Libye, et le début des bombardements par les avions de la coalition, aucun des deux camps n'a réussi à prendre le dessus.Les combattants dorment dans le désert, toujours prêt à repousser les militaires de Khadafi.L'armée libyenne a battu en retraite après les premiers bombardements.Les combattants dorment dans le désert, toujours prêt à repousser les militaires de Khadafi.Alors que l'armée du colonel Khadafi progresse dans l'Est, les insurgés se préparaient à une contre-offensive près de Bréga.Après le début de l'insurrection dans l'est de la Libye, et le début des bombardements par les avions de la coalition, aucun des deux camps n'a réussi à prendre le dessus.Les combattants dorment dans le désert, toujours prêt à repousser les militaires de Khadafi.Sur la route entre Benghazi et Brega, les rebelles patientent. Ils attendent les bombardements de l'aviation de l'OTAN pour attaquer.Après des jours de combats inégaux, les insurgés reprennent espoir vers la ville d'Adjabia.Alors que l'armée du colonel Khadafi progresse dans l'Est, les insurgés se préparaient à une contre-offensive près de Bréga.En Libye, les insurgés peinent à reconquérir le territoire qu'ils avaient arraché il y a quelques semaines aux militaires de Khadafi.Les insurgés se préparent, ils se réarment en minutions, en roquettes RPG et autres obus.

Quatre mois et demi après le début de l’offensive, la chute de Kadhafi se fait attendre. La France exhorte ses alliés européens à s’engager davantage.

Les khadaffistes et les insurgés posent leurs pions, chaques jours les uns avancent, les autres reculs et les choses s'inversent les jours suivants.En Libye, les insurgés peinent à reconquérir le territoire qu'ils avaient arraché il y a quelques semaines aux militaires de Khadafi.Les journées sont longues dans le désert. Chacuns gèrent les quelques moments de calme entre deux bombardements de l'OTAN.Sur la route entre Benghazi et Brega, les rebelles patientent. Ils attendent les bombardements de l'aviation de l'OTAN pour attaquer.

Les rebelles sont entrés dans Tripoli le samedi 20 Aout, les combats font rage.
376 personnes ont été tuées au cours des affrontements ce jour là.

En Libye, les insurgés peinent à reconquérir le territoire qu'ils avaient arraché il y a quelques semaines aux militaires de Khadafi.Les khadaffistes et les insurgés posent leurs pions, chaques jours les uns avancent, les autres reculs et les choses s'inversent les jours suivants.En Libye, les insurgés peinent à reconquérir le territoire qu'ils avaient arraché il y a quelques semaines aux militaires de Khadafi.Après le début de l'insurrection dans l'est de la Libye, et le début des bombardements par les avions de la coalition, aucun des deux camps n'a réussi à prendre le dessus.Après le début de l'insurrection dans l'est de la Libye, et le début des bombardements par les avions de la coalition, aucun des deux camps n'a réussi à prendre le dessus.Alors que l'armée du colonel Khadafi progresse dans l'Est, les insurgés se préparaient à une contre-offensive près de Bréga.

 retour haut de page

site réalisé par neuro-graph

© Stéphane Lehr - 17 rue de la liberté - 94300 Vincennes - France - tel: 06 62 05 70 30