Joseph Kony sème la terreur dans le nord-est de la RDCongo (ex Zaire)

Joseph Kony chef des rebelles de l'armée de résistance du seigneurs LRA.

Stéphane Lehr, photo-journaliste  flux rss  envoyer à un(e) ami(e)  imprimer la page  administration  french

Joseph Kony Le diable d'afrique - reportage

Joseph Kony « Je ne suis pas le diable mais un être humain … »

Reportage photo réalisé sud Soudan.

Texte: Valérie Dupont Grand reporter

Joseph Kony chef de the Lord’s Resistance Army et ses enfants soldats continuent de semer la terreur au sud Soudan et nord Ouganda et à l’Est de la RDC. Selon Human Watch Crisis la LRA aurait tué plus de 200 000 personnes et qualifie cette guerre comme la plus négligée depuis 20 ans.

Avec trois armées (la puissante armée du Sud Soudan le SPLA, l’armée ougandaise et l’armée de l’ex Zaïre) à ses trousses ainsi que la Cour pénale international (via les casques bleus) qui ont lancé un mandat d’arrêt international contre lui et ses trois officiers pour « crimes contre l’humanité et crimes de guerre »


Joseph Kony, leader du Lord resistance army (LRA), recherché par le tribunal pénal international pour crime de guerre et crime contre l'humanité.Joseph Kony est né en 1961 à Odek dans le nord de l'Ouganda ; d'ethnie acholi, il est le chef des rebelles du LRA.Joseph Kony, le leader de l’Armée de résistance du seigneur (LRA), a établi sa base dans le nord-est de la République Démocratique du Congo (RDC) où il assassine, viole, vole, enlève les enfants.Joseph Kony est le leader de la Lord’s Resistance Army (LRA), un groupe de rebelles qui terrorise la population civile du Nord de l’Ouganda.Depuis plus de vingt ans, les hommes de Joseph Kony, le prophète illuminé de l’Armée de résistance du Seigneur (LRA), défient sans vergogne le pouvoir de Kampala.Joseph Kony et ses lieutenants, Vincent Otti, Okot Odhiambo and Dominic Ongwen. Recherches par le tribunal pénal TPI pour crimes de guerre et crimes contre l'humanité.Joseph Kony , « prophète » sanguinaire, leader du Lord resistance army (LRA), recherché par le tribunal pénal international pour crime de guerre et crime contre l'humanité.Joseph Kony a pour unique programme une version très personnelle des « dix commandements de Dieu » -, la LRA pille, tue et enlève des enfants pour en faire des soldats ou des esclaves sexuels.


Son armée, l’Armée de Résistance du Seigneur, la LRA, initialement ambitionnait de renverser le gouvernement de Kampala afin d’instaurer au sein de la constitution les dix commandements de la bible. Aujourd’hui bien que toujours très imprégnée de religion chrétienne cette rébellion ougandaise dit se battre pour la liberté contre un gouvernement qu’elle considère oppressif et cruel.

Texte: Valérie Dupont Journaliste

Joseph Kony ce prophète “lutte” pour renverser le président ougandais Yoweri Museveni et installer un régime basé sur les principes de la Bible et des 10 Commandements dans son pays.Joseph Kony , leader du Lord resistance army (LRA), pille, tue et enlève des enfants pour en faire des soldats ou des esclaves sexuels.La Cour pénale internationale (CPI) est à la recherche du célèbre chef rebelle ougandais Joseph Kony pour lui faire répondre d'enlèvement de 50 filles utilisées comme esclaves sexuelles.Le succès de Kony s'explique, selon beaucoup d'Ougandais, par son spiritisme. Mi chef militaire, Mi gourou illuminé, ses adeptes le croient sincèrement immortel et à l'épreuve des balles.

Né en 1961 à Odek, d'ethnie Acholi, Joseph Kony commence à se faire connaître en janvier 1987 comme "medium", et prend la tête d'un groupe armé luttant contre le nouveau régime. La LRA tire son origine des "Holy Spirit Mobile Forces", nées en 1987, dirigiées par Alice Lauma "Lakwena", également medium et sorcière.

Vincent Otti numéro 2 du LRA lors d' une rencontre en vue d'un cessez le feu entre le LRA et le sud Soudan. Les trois lieutenants de Joseph Kony.Vincent Otti numéro 2 du LRA lors d' une rencontre en vue d'un cessez le feu entre le LRA et le sud Soudan. Les trois lieutenants de Joseph Kony.Riek Machar vice président du Sud Soudan avec Vincent Otti numéro 2 du LRA lors d' une rencontre en vue d'un cessez le feu à la frontière du Zaire et du Sud Soudan.


Valerie Dupont : Je m’appelle Valérie Dupont, de la télévision française.
Joseph Kony, les gens du monde entier vous voient comme un diable à cause de votre façon de faire la guerre. Aujourd’hui, c’est une bonne occasion pour vous de nous dire qui est le vrai Joseph Kony. Pourriez-vous nous raconter, dans quelques mots, s’il vous plaît, qui vous êtes ?

J.Kony : Je suis un homme. Je suis un être humain. Je suis Joseph Kony. Ce qu’on dit de moi, ces paroles sont de la propagande, parce que ces mots ternissent ma réputation. Je suis un soldat. Je suis lettré aussi.

Vincent Otti numéro 2 du LRA. recherche par le CPI pour crimes de guerres et crimes contre l'humanité. Deuxième dans la chaîne de commandement de la Lord’s Resistance Army.Riek Machar vice président  du sud Soudan attend Joseph Kony dans une clairière pour parler de paix à la frontière du Soudan et de la RDC, à la tête d’une délégation de notables soudanais et ougandais

Les enfants soldats

Son mode opératoire est simple et efficace, les rebelles kidnappent des enfants de 6 à 15 ans. Aprés une formation mais surtout un lavage de cerveau, ces derniers deviennent vite des nouveaux combattants « des enfants soldats »
Selon l’ONU la LRA aurait enlevé plus de 20 000 enfants garçons et filles dans le Nord de l’Ouganda et le sud Soudan ces dix dernières années.
Le Sud Soudan qui sort juste de 21 ans de guerre ne veut plus voir ses enfants kidnappés par ces fous de Dieu. Mais surtout souhaite désamorcer très vite cette rebellions qui peut vite enflammer cette terre où la paix reste encore très fragile. De fait le puissant vice-président soudanais Reik Machar a sommé le gouvernement ougandais et la LRA de négocier la paix. Joseph Kony qui se cachait dans le Sud Soudan depuis de nombreuses années a du migrer à 1000 kilomètres au sud. Ses bases se trouvent désormais en RDC à la frontière du Soudan.


Les rebelles du LRA kidnappent des enfants de 6 à 15 ans ( garçons et filles)  Après une formation mais surtout un lavage de cerveau ces derniers deviennent vite de nouveaux combattants.La LRA est responsable d'environ 25.000 enlèvements, enfants et femmes. 80% des troupes de la LRA seraient composées d'enfants soldats, les femmes étant destinées à devenir esclaves sexuelles.Entre autres horreurs, les enfants soldats ont pour habitude de signer leurs actes, lèvres et oreilles coupées, violent et tortures.Les enfants recrutés de force sont soumis à un lavage de cerveau en règle, et souvent obligés de tuer leurs proches ou leurs parents.On estime à plus de 20000 enfants de 6 à 15 ans ( garçons et filles)  dans les rangs du LRA et dans le monde à plus de 200000.Une grande partie des enfants soldats se trouve en Afrique, et notamment en Ouganda, ou sévit la terrible Armée de Résistance du Seigneur (LRA), responsable de l’enlèvement de nombreux jeunes enfants,En 20 ans, plus de 20 000 enfants enlevés par la LRA ont été exploités comme soldats, esclaves sexuels. Certains ont même été forcés à tuer d’autres enfants ou des membres de leur famille.Tous ces enfants soldats apprennent à se servir d’une arme à feu, même si les attaques de la LRA sont souvent menées avec de simples machettes, des haches, des couteaux, etc.Les enfants enlevés par la LRA subissent un lavage de cerveau. Joseph Kony se présente comme un médiateur spirituel et impose toute une série de rites de sorcellerie.Les rebelles du LRA kidnappent des enfants de 6 à 15 ans ( garçons et filles)  Après une formation mais surtout un lavage de cerveau ces derniers deviennent vite de nouveaux combattants.Les rebelles du LRA kidnappent des enfants de 6 à 15 ans ( garçons et filles)  Après une formation mais surtout un lavage de cerveau ces derniers deviennent vite de nouveaux combattants.Les rebelles du LRA kidnappent des enfants de 6 à 15 ans ( garçons et filles) Ils sont contraints de tuer un parent, un ami, un voisin on appelle cela un rite initiatique.

Après plusieurs jours d’attente et de négociations nous avons pu nous rendre dans une des bases de Joseph Kony. Nous nous enfonçons dans l’épais bush du park congolais de la Garamba. Tout d’un coup surgissent tels des animaux sauvages des enfants soldats. Des branches de palmiers sur le sol sont là pour témoigner selon le rite Acholie le signe de paix. Joseph Kony a fière allure dans sa veste militaire mais après 20 ans dans le bush, sans contact avec quiconque c’est un chef de guerre, craintif, tendu qui a répondu à quelques questions. Selon lui tout ce qui a été dit sur lui relève de la propagande orchestrée par le gouvernement de Kampala. Il nie avoir des enfants soldats. Pourtant autour de lui parmi ses soldats certains n’ont pas 15 ans. Coiffés de dreadloks, le regard vide, portant leur AK 47 avec arrogance, on sent l’enfance envolée, volée…C’était le cas de Raska Lukwiya, numéro 3 du LRA abattu samedi 12 août par l’armée ougandaise. Raska a été kidnappé, comme la plus part des rebelles lorsqu’il était enfant. Cependant les négociations sont toujours en cours.

Texte: Valérie Dupont Journaliste

Certaines recrues n’ont que huit ans et sont enlevées lors de raids sur les villages. Brutalisé, forcé à commettre des atrocités sur les autres recrues voire sur leurs propres frères et soeurs.100 000 personnes ont péri dans un conflit atroce qui oppose l’armée ougandaise à l’Armée de Résistance du Seigneur, un mouvement constitué principalement d’enfants enlevés et contraints à se battre.Les enfants enlevés subissent eux aussi des actes de barbarie (viols, meurtres, tortures) La proportion d'enfants dans le contingent total de la LRA est estimée à 80%,Les rebelles ont édicté leurs règles: toute personne qui révèle leur présence à l’armée ougandaise est torturée à mort ou a les lèvres coupées, parfois percées d’un cadenas pour les « punir »Dans le nord de l'Ouganda, les enfants sont devenus les machines à tuer des rebelles. Certains n'avaient que 8 ans lorsqu'ils ont été enlevés par la LRA et enrôlés dans le mouvement de rébellion.L'Armée de résistance du Seigneur, dont l'effectif est composé de 90 % d'enfants, est devenu un cas classique de guerre qui révèle l'aspect le plus alarmant d'une crise humanitaire.Les enfants enlevés par la LRA sont soumis à un régime de violence extrême et arbitraire. Ceux qui tentent de s'enfuir sont tués ou torturés.Depuis juin 2002, le LRA a enlevé 8.400 enfants, le taux le plus élevé d'enlèvements durant les 17 années de guerre.


Je suis un combattant pour la liberté qui combat pour la liberté en Ouganda. Je ne suis pas un terroriste", a affirmé Joseph Kony, vêtu d'un uniforme vert de l'armée ougandaise et entouré de gardes armés à l'aspect rébarbatif.

Des dizaines de milliers d'Ougandais du Nord ont été tués et près de deux millions déplacés durant près de 20 ans de guerre qui ont valu à la LRA la réputation d'être extrêmement brutale à l'égard de la population civile.

Obyono porte-parole de la délégation de LRA : « Dieu nous a donné la force il nous supporte dans notre souffrance… Nous choisissons des jeunes de 18 ans à qui nous expliquons qu’ils doivent nous rejoindre pour délivrer notre pays du gouvernement néfaste de Musevni…
Le gouvernement de Khartoum nous a aidé… Non la LRA n’est pas faible mais nous souhaitons la paix… L’armée ougandaise a crée une brigade la 501 qui commet des atrocités en notre nom… Parfois nous sommes obligés de tuer des civils car l’armée ougandaise se cache au centre des villages et de fait se sert des civils comme bouclier… Joseph Kony est un homme très religieux…

Sur ce thême, un très bon livre du journaliste Matthiew Green.

Le LRA a intensifié une guerre de 17 ans contre les civils du Nord de l'Ouganda en ciblant des leaders religieux, des pourvoyeurs d'aide, et ceux qui vivent dans les camps de personnes déplacées.Les rebelles du LRA kidnappent des enfants. Ils sont considérés comme des instruments de guerre bon marché, aisément remplaçables et faciles à conditionner pour tuer sans appréhension.Les rebelles du LRA sont désignés pour effectuer les missions les plus dangereuses ou forcés de prendre part à de terribles violations des droits humains.Les rebelles du LRA kidnappent des enfants de 6 à 15 ans ( garçons et filles) Les conséquences sur la vie des enfants soldats sont dévastatrices : cauchemars, névroses, troubles de la personnalité.Les rebelles de la LRA arrivent, tuent, pillent et brûlent tout ce qu’ils trouvent..Les rebelles du LRA kidnappent des enfants de 6 à 15 ans. La guerre est une horreur pour chaque soldat mais pour les enfants, c’est une atrocité qui les prive de toute perspective de vie et d’espoir.Les rebelles du LRA kidnappent des enfants de 6 à 15 ans ( garçons et filles) Ce sont donc des proies faciles pour la manipulation et le lavage de cerveau.Les rebelles du LRA kidnappent des enfants de 6 à 15 ans. Les enfants sont des combattants appréciés. Ils font ce qu’on les force à faire. Ils sont fiables, loyaux, peu coûteux et très dociles.Les enfants soldats du LRA sont utilisés comme sentinelles, espions, portefaix ou esclaves sexuels et sous l’effet de la drogue, on les force à torturer et à tuer.Quand un enfant est incorporé dans une armée, il n’a plus d’autre choix que d’obéir, sinon il risque sa vie. Les rebelles du LRA kidnappent des enfants de 6 à 15 ans.Les enfants soldats du LRA assistent au viol des femmes, au meurtre des hommes, à la torture des vieux – et on leur donne l’ordre de faire de même.Les rebelles du LRA vivent dans un état de peur constante, la violence devient un mode de vie et le traumatisme psychologique subi est insondable.

 retour haut de page

site réalisé par neuro-graph

© Stéphane Lehr - 17 rue de la liberté - 94300 Vincennes - France - tel: 06 62 05 70 30